ATELIERS EN LIGNE

DRÔLES DE COUPLES

Une pastille pour se rafraîchir la langue

À la Maison de la francité, d’habitude, il y a les ateliers LE FRANÇAIS EN QUESTION(S). Avec le petit Robert. Robert Massart porte bien son prénom : on lit en lui comme dans un dictionnaire ouvert.

Licencié de l’ULB en philologie romane, ce professeur de français et d'espagnol a commencé sa carrière à Kinshasa pour ensuite la poursuivre durant de longues années au département pédagogique de la Haute École du Hainaut-Condorcet à Mons. Ayant quitté le professorat depuis quelques années, il joue un rôle actif dans le monde associatif de l'enseignement et la diffusion du français. 
Explorateur de tout, sa vie est faite de voyages et de lectures. Bâtisseur en relations humaines, il partage son savoir, ses questions et ses convictions à travers des publications et des chroniques langagières. Surtout, Robert est fabuleux.

Aux confins de chez lui, Robert rebondit. Et vous propose des PASTILLES POUR SE RAFRAÎCHIR LA LANGUE. Ici, il est question de DRÔLES DE COUPLES… Il est vraiment étrange, ce petit Robert ;-)

DU LIERRE ET DE L'ADHÉSIF SONT PLUS ATTACHÉS L'UN À L'AUTRE QU'IL N'Y PARAIT...

Le latin hedera, mot dont la première syllabe "he" était fortement accentuée, avait d'abord donné: l'ancien français ierre, l'ierre. C'est à la suite d'une mauvaise agglutination de l'article, vers le 14e siècle, que le mot est devenu lierre, le lierre, cette plante bien connue, sorte de liane grimpante qui s'agrippe au tronc des arbres et aux murs, par adhésion, au moyen de petits crampons. 

Adhésion et le verbe adhérer viennent du latin haerere (renforcé par le préfixe ad, adhaerere), être attaché, s'attacher à quelque chose.

Le latin avait aussi un verbe hendere, saisir, prendre. Il est probable que haerere (s'attacher) et hendere (saisir) aient une racine commune. Ce qui est sûr c'est que hedera, le lierre, dérive de ces deux mots: c'est la plante qui saisit, qui "prend" et qui s'accroche.


AVEZ-VOUS L'APPRÉHENSION D'ALLER EN PRISON ? 

En cette période de confinement, la question pourrait se poser. Le fait est que les deux mots sont issus d'un radical latin commun : praehensio, du verbe prae-hendere, soit "saisir devant soi, attraper", qui a donné, en se simplifiant, prendere, comme en italien, et finalement, prendre. Praehensio, ou praehensionem (fonction de complément), "le fait d'être pris", a abouti à... la prison.

Appréhender, saisir par l'esprit ou arrêter un coupable, et appréhension, sont des termes savants, des mots qui ont été fabriqués plus tard, à partir du latin. On y retrouve chaque fois l'idée de prise.

Remarquons aussi que la racine "hend" est aussi celle du hand des langues germaniques : c'est avec la main que l'on saisit, que l'on prend.


Politique de confidentialité

Le respect de votre vie privée est important pour nous
L'utilisation du site est régie par les dispositions apparaissant ci-dessous. En utilisant le site, vous reconnaissez avoir lu et compris ces conditions qui constituent un accord contractuel entre vous et la Maison de la Francité.

Respect de votre vie privée
Vous pouvez visiter le site de la Maison de la francité de manière anonyme en tout temps et sans nous révéler d'informations personnelles. Lorsque vous vous connectez à notre site, comme à tout autre site Web, notre serveur identifie l'adresse IP de votre ordinateur afin de permettre l'échange de données. La Maison de la francité établit à l'aide de cette adresse IP des statistiques relatives à la fréquentation de son site, par exemple sur les pages les plus souvent consultées. Aucune information permettant de vous identifier personnellement n'est reliée à votre adresse IP.

Quelles sont les informations que La Maison de la francité recueille sur vous?
À l'occasion de l'adhésion à un service comme l'abonnement à l’infolettre, La Maison de la francité requiert que vous transmettiez vos nom et adresse électronique. Les informations que La Maison de la Francité recueille sur vous lui permettent de vous faire parvenir périodiquement de l'information sur sa programmation ou sur un événement susceptible de vous intéresser. La Maison de la francité ne transmet en aucun cas ces informations à de tierces parties, sauf sur autorisation de votre part ou si la Maison de la francité est légalement ou judiciairement contrainte de les transmettre à une autorité compétente. Vous pouvez en tout temps cesser votre abonnement à notre infolettre en cliquant sur le lien « désabonnement » situé au bas de l’infolettre. Si vous choisissez de nous transmettre de l'information personnelle par courriel, nous n'utilisons que l'information requise pour répondre à votre message et permettre d'y donner suite.

Liens vers d'autres sites
Le site comporte des liens vers des sites Web exploités par d'autres organisations. En cliquant sur ces liens, vous quittez le site. La Maison de la francité n'exerce aucun contrôle sur l'exploitation de ces sites Web et le fait qu'ils soient répertoriés sur La Maison de la francité n'engage d'aucune façon sa responsabilité. Nous vous recommandons de porter une attention particulière aux politiques de protection des informations personnelles de ces sites.

Les « témoins »
Le témoin ou « cookie » est un petit fichier texte qui s'incorpore dans votre disque dur à partir de certaines pages Web du site. Les témoins sont inoffensifs du fait qu'ils ne peuvent pas extraire des informations de votre disque dur, sur lequel vous avez le plein contrôle. La maison de la francité peut utiliser des témoins afin de personnaliser l'utilisation que vous faites du site, par exemple pour obtenir les heures de diffusion selon votre fuseau horaire. Il vous est possible en tout temps de ne plus être assujetti aux témoins en modifiant la configuration de votre ordinateur.

Propriété intellectuelle
Les contenus inclus dans le site de La Maison de la francité sont protégés par les lois relatives aux droits d'auteur. Toute reproduction, publication, distribution ou exécution publique des contenus inclus dans le site, en partie ou en totalité, pour fins autres que celles de consultation sur le site Web, est strictement interdite sans l’autorisation de La Maison de la francité. Le site ou toute partie de celui-ci ne peut être copié, dupliqué, reproduit, vendu, loué ou autrement utilisé à des fins commerciales.

Politiques d'accès
La Maison de la francité se réserve le droit de refuser l'accès à son site Web à toute personne dont la conduite est illégale ou susceptible de l'être.

Informations supplémentaires
La Maison de la francité pourrait devoir modifier sa politique de confidentialité à tout moment, et ce, sans préavis; par conséquent, nous vous invitons à la consulter régulièrement. Si vous avez des questions ou des plaintes à formuler sur la protection de vos renseignements, nous vous invitons à nous contacter à info@maisondelafrancite.be